:: Calpin des choses importantes :: Informations sur les habitants :: Les Survivants Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elias Valter • En cours

avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 26/11/2013
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur




Elias Valter
Survivant
Mar 2 Déc - 23:27


Âge: 23 ans

Date de Naissance: 4 Février

Métier/Études: Fin d'étude de médecine

Origine: Norvégienne

Langues parlés: Norvégien +, Anglais +

Vie à Other Side depuis 1 mois

Avatar: Art, Hamatora
Elias Svein Valter
“Courage is not the absence of fear but rather the judgement that something is more important than fear”
Mental│ Confiant & Généreux :
Elias fait facilement confiance aux autres, car selon lui, tout le monde peut être bon. Une idée assez naïve qui lui fait souvent défaut, mais il persiste malgré tout. De cette manière, à Other Side, il aide tous ceux qui lui demandent, à la condition qu’il y ait encore une chance de les sauver. Il ne gaspillera pas du matériel pour quelqu’un qui n’a aucune chance de survie.
Optimiste & Déterminé :
Il garde toujours espoir, quoi qu’il arrive. C’est son envie de vivre qui veut ça. Prêt à tout pour rester en vie, il cherchera toujours un moyen de s’en sortir. Intelligent, il élabore toujours des stratégies, fait des cartes, fait des listes sur ce qu’il sait sur tel ou tel esprit… Il pille souvent la bibliothèque pour voler du papier pour prendre des notes… Il survivra, peut importe comment.
Stressé & Froussard :
Par froussard, disons qu’Elias ne risquera pas sa vie pour rien. A moins d’y être obligé, il ne se lancera pas à corps perdu dans le danger alors que d’autres solutions sont possibles. Cela ne l’empêchera pas, toutefois, de venir en aide à ses amis les plus chers si ceux-ci ont besoin de son aide, préférant risquer sa vie plutôt que de se retrouver seul à nouveau. Il stresse assez facilement, et fait toujours attention à remplir ses réserves, quitte à en porter trop. La peur de manquer de quelque chose, mais aussi  d’être tout seul, ou tout simplement de mourir. Il lui arrive de faire des crises d’angoisse, après des évènements trop forts en émotion.
Amical & Souriant :
Pour cacher sa peur, Elias sourira devant les autres, pour remonter le moral des troupes. Agréable, il arrive même à faire de l’humour, même dans le genre de situation où on aurait envie de pleurer. Sans ça, il pleurerait à son tour… Son sourire n’est toutefois pas infaillible, et la mort ou la rencontre d’un esprit fait revenir son stress et ses angoisses au grand galop. Il n’aime pas être seul, et préfère rester dans un groupe de personne. On l’apprécie en général, sans doute grâce à ses compétences en médecine.


Histoire│Aussi loin qu’il s’en souvienne, Elias n’a jamais été dans le besoin. La vie lui souriait, tout était facile. Né dans une famille aisée de Norvège, il était le fils d’un chirurgien et d’une psychologue très réputée. De quoi pouvait-il se plaindre ? Il était de plus fils unique, et n’a jamais rien eu à partager. Il était bien partie pour finir pourri-gâté, pourtant, sa rentrée à l’école lui permet de comprendre qu’il avait de la chance.

Bien que l’école soit privée, il y avait dans sa classe un élève dont les parents travaillaient dur pour donner la meilleure éducation possible à leur enfant. Et c’est à ce même enfant qu’Elias donna son amitié. Durant une grande partie du primaire, ils ne s’étaient jamais séparés, comme deux frères. Sans lui, il n’aurait sans doute connu que les cotés les plus beaux de la vie, et pas les mauvais.  Mais Elias fut vite rangé dans la catégorie des surdoués, et le fait de sauter des classes l’a séparé d’un son ami.

Bien sur, il s’en fit des nouveaux, sans trop de difficulté, bien qu’il soit le plus jeune de la classe, mais toujours Elias se souviendrait de son ami. Il se l’était promis. C’est assez ironique de penser qu’il ne se souvient même plus de son prénom.

Les années passant, toujours premier de la classe, il finit l’école à tout juste 16 ans, pour la plus grande fierté de ses parents. Il enchaina immédiatement avec des études de médecines, et partit pour six années de travail acharné pour rester dans les meilleurs, poussé par ses parents. Bien sur, il obtenu son diplôme avec succès. Même si le travail et le stress était acharné, il adorait les longues périodes de stage, à l’hôpital. Il avait l’impression de servir à quelque chose à ce moment là.

Le plus dur pour lui, était la pression permanente, de ses parents, des professeurs, des formateurs… En Norvège, suite aux études, c’est 18 mois de stage qui attendent les diplômés. Elias a craqué au beau milieu, a fait ses valises, et est parti. Sans rien dire. Disparu.

D’abord la France, puis l’Espagne, un tour au Danemark, il a finit par le Royaume Unis, pays qui revenait souvent durant ses nombreux cours d’anglais, tout au long de sa scolarité. Tout au long de son voyage, il profita des fêtes, des rencontres, de la culture, profitant de la carde de crédit volée à son père. Bien sur, il envoya un e-mail à ses parents, pour leur expliquer qu’il reviendrait finir son stage l’année prochaine, qu’il lui fallait décompresser…

Il se fit un bon ami en Angleterre, qui prenait plaisir à lui faire découvrir les coutumes anglaises. Elias en profita pour améliorer son niveau d’anglais, qui bien que bon, n’était pas parfait.

Et puis vint cette soirée. Il n’était pas prévu d’aller se promener en forêt, ni ce petit rituel qu’ils trouvaient tous amusant, et pourtant, c’est de là que nous allons vraiment commencer notre histoire.

Elias se retrouva seul, près du port de la ville, totalement perdu. Pied nu les pieds dans les algues moisis, il y avait certes mieux comme situation. Déambulant dans cette ville sans croiser personne, il crut d'abord à un rêve. Mais la faim commençant à pointer son nez, il se mit à fouiller à droite à gauche pour se rassasier. Ce n'est que quatre jours plus tard qu'il rencontra quelqu'un. Une française, dont il ne comprenait ni le langage, ni sa manière d'être. Elle était aussi perdue que lui apparemment. Même sans se comprendre, ils restèrent quelques jours ensemble, jusqu'à ce qu'ils croisent un esprit. En prenant la fuite, ils se séparèrent, et ne se retrouvèrent plus.

Cette rencontre lui avait surtout permis de comprendre une chose: ce monde était bien réel. C'est à ce moment là qu'il se mit en quête de ressource, mais aussi d'autres survivants, dont ses amis en priorité. Il en rencontra quelques uns durant son mois de survis, mais ne tenta pas de s'intégrer dans un groupe, malgré la demande de plusieurs au vu de ses connaissances en médecine. A la place, il s'installa dans l’hôpital pendant un moment, et fit le plein de bandage et autres médicaments pour pouvoir aider les autres (et éventuellement se soigner lui même). Il pensait y rester plus longtemps, mais sa rencontre avec un esprit l'en dissuada.

A ce jour, il aide encore les survivants qui ont besoin de son aide, en échange de nourriture ou d'eau, à l'abri dans la bibliothèque. Mais il pense de plus en plus rejoindre un groupe, s'il ne retrouve aucun de ses amis dans les jours qui viennent. La solitude ne lui réussit pas, et le stress de croiser un nouvel esprit l'empêche de se concentrer.

Miroir│
Sexe: Masculin
Taille: 1m76
Corpulence: Mince
Cheveux: Blancs
Yeux: Violets
Vêtements portés à l'arrivée: Un costume gris et une cravate rose, plus un long manteau noir.
Les objets qu'il avait dans les poches: Ses clés, porte-feuille, stylo, ventoline.
Élément particulier ? Un grain de beauté sous l’œil gauche
Allergie(s) Acariens

Membre│
Pseudo: Sinn
Âge: 19 ans
Avis sur le forum:
Expérience RPG: 7 ans de rpg dans le sac ♫♪




_________________


 
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Elias Valter • En cours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Other Side :: Calpin des choses importantes :: Informations sur les habitants :: Les Survivants-
Sauter vers: